Aujourd'hui, Alger forme une importante agglomération

Dernier article publié

téléphériques d'Alger

Réouverture de téléphériques à Alger après rénovation et modernisation

Fermés depuis janvier dernier en raison des travaux de rénovation et de modernisation, les téléphériques d'El Madania et de Riadh El Feth seront rouverts aux passagers, a annoncé l'Entreprise de transport algérien par câbles (Etac).

Continuez la lecture »

Alger, le Centre ville, bien avant les années 2000

Souvenirs d'Alger

Alger, jouit d’une position géographique privilégiée. S’érigeant en amphithéâtre sur les coteaux de elbiar et de Mustapha pleins de lumière et de verdure.

Une promenade de Bouzaréa à Kouba, mènera le visiteur en différents quartiers aux mille et un visages; quartiers populaires, quartiers des ambassades aux blanches villas de style mauresque tapies dans des jardins de fleurs, de palmiers, pins, eucalyptus aux multiples senteurs. Sur les hauteurs serpentent de romantiques sentiers tels que les Chemins Cheikh Bachir IBRAHIMI (ex.Chemin Beaurepaire) et ALMOUIZ IBNOU BADIS ( ex. Poirson) à El-Biar, GADOUCHE Abdelkader (ex.Chemin de la Madelaine) et AL BAKRI (ex.Chemin Macklay) à Hydra, ou encore le Chemin GACEM Mohamed (Chemin des Crêtes) à El-Mouradia – Le Golf qui offrent de belles échappées sur le centre de la ville, le port, l’amirauté et la baie si souvent comparée à celle de Naples ou de Rio.

A partir de Diar-El-Mahçoul, du Bois de Boulogne, du balcon Ez-Zahira (ex. Saint Raphaël), Notre Dame d’Afrique(basilique de style Byzantin du 19ème siècle et de la forêt de Bainem, le spectacle est un enchantement qui ne cesse de ravir et dont la beauté se perpétue partout dans la ville grâce aux nombreux espaces verts tels que le parc de la liberté, le parc de Beyrouth et le Jardin dEssai.

Le Jardin d’Essai, ce merveilleux et splendide Jardin Botanique

Créé en 1832, les aménagements actuels ont été dessinés en 1920 par l’architecte français Régnier. Il présente plus de 3.000 espèces différentes de plantes. Il abrite les services de l’Institut national de la recherche agronomique Son entrée principale rue de Lyon (actuellement rue Mohamed Belouizdad) et l’entrée front de mer rue Sadi Carnot (actuellement rue Hassi Benbouali).[ La suite du récit … ]

Au cœur de la ville, au centre duquel s’élève la Grande Poste, édifice de style néo-mauresque, palpite à l’image des principales artères commerçantes et vivantes qui le compose, notamment les rues Didouche Mourad ( Ex. rue Michelet) et BEN M’HIDI Larbi (Ex. rue d’Isly).Le Boulevard KHEMISTI Mohamed (Ex. Bd Laferrière), couronné par l’ Esplanade d’Afrique. Le Palais du Gouvernement et ses jardins en gradins (Autrefois le forum, bureaux de la Délégation Générale en Algérie et ses jardins), est surplombé par le Palais du Gouvernement. Le Boulevard Zirout Youcef (Ex. Bd Carnot), établi en terrasse tout le long du Port est bordé de grands édifices, la wilaya (préfecture) de style néo-mauresque, l’Hôtel de Ville, l’Hôtel Es-Safir (Ex. Hôtel Aletti), le Palais Zirout Youcef (Palais Carnot) et les banques. Enfin, le boulevard CHE-GUEVARA Ernesto ex.Bd de la République, qui mène à la place des Martyres ex.Place du Gouvernement, au pied de la Casbah, et au Boulevard AMILCAR CABRAL (Ex.Bd Anatole France), ainsi qu’à l’Amirauté et à la Darse, ancien port turc aujourd’hui réservé à la marine nationale, aux embarcations de pêche et de plaisance, est considéré comme l’un des plus beaux sites de la capital.

Commentaires

commentaires

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 2 autres abonnés

Archives
Pourquoi pas !

Site Info